Imprimer la page

Bureautique > PowerPoint

04-Fév-2007

 

Les règles fondamentales d'une bonne animation
Les jeux d'animations
Personnaliser une animation
Les transitions

Animez vos présentations

 

Les règles fondamentales d'une bonne animation

PowerPoint est un logiciel extrêmement ludique et forte est la tentation, pour les débutantes, d'émailler chaque diapositive d'animations souvent superflues.

En effet, un bon diaporama met en valeur le discours d'un orateur mais ne captive pas inutilement l'attention d'un auditoire.
En effet, l'objectif d'un diaporama n'est pas de démontrer vos qualités d'experte es PowerPoint, mais d'accompagner et souligner un discours afin d'en faciliter la mémorisation.
Or les animations tendent à déconcentrer l'auditoire car notre oeil est naturellement attiré par ce qui bouge. En émaillant sans cesse votre diaporama d'animations, vous "brouillez" la concentration de l'auditoire et celui-ci ne retiendra de la présentation que des effets d'animation, certes de toute beauté, mais bien peu au final du contenu. Ce n'est pas là l'effet recherché.

De ce qui vient d'être dit, il en résulte que les animations doivent être réduites au strict minimum et n'être utilisées que pour mettre en relief les points stratégiques d'un discours.

Le choix de l'animation et sa durée doit bien évidemment être en rapport avec l'importance du message délivré.
Ainsi opter pour une animation de type Damier, vitesse Lente ou très lente n'a de sens que si vous souhaitez ménager un suspens. Cette animation est particulièrement adaptée, par exemple, pour révéler un nouveau logo ou le premier prix réservé à un concours.

Pour parvenir à un tel résultat, il importe de maintenir un échange constant entre le concepteur du diaporama et l'orateur, à toutes les étapes de la conception : il appartient à l'orateur et à lui seul de définir les mots-clés de son discours. A vous de les mettre en valeur.
A l'orateur également de décider s'il est préférable d'opter pour des enchaînements automatiques plutôt que des enchaînements sur clic : l'orateur doit, en toute circonstance, garder la maîtrise de son diaporama.

Enfin, testez et retestez votre diaporama et posez-vous à chaque fois la question de savoir ce que vous retenez de chaque diapositive et si les animations éventuelles mettent en relief des points capitaux ou si elles dissipent inutilement votre attention.

C'est dans la pertinence des animations que réside le vrai talent d'un bon concepteur de diaporama.

Haut

Niveau
Versions : 2003

Pré-requis :

  • Bonnes connaissances de base du logiciel