Catégorie : PowerPoint

Retrouver aisément les derniers fichiers utilisés

Sans doute avez-vous l’habitude de créer des raccourcis vers les fichiers que vous utilisez fréquemment. Mais il existe une solution plus simple pour retrouver aisément les derniers fichiers utilisés : épingler les fichiers dans leur logiciel d’origine. En d’autres termes, les conserver en top liste des fichiers les plus récemment ouverts.

Pour cela :

  • ouvrez votre fichier avec votre application Office.
  • activez le bouton MS Office (version 2007) ou Fichier (version 2010 et plus).
  • cliquez sur l’option Récent.
  • le nom du fichier ouvert apparaît dans la liste des documents ouverts les plus récemment.
  • cliquez sur l’épingle blanche située face au nom de fichier.
  • l’icone devient bleue et le fichier est désormais « épinglé ». Vous y accéderez par le biais de l’option Fichier – Récent.
  • Si vous n’utilisez plus un fichier épinglé, cliquez simplement sur l’icone bleue en face de son nom.

Cette astuce fonctionne de la même façon avec l’explorateur Windows.

PowerPoint

PowerPoint : comment concevoir un modèle de diaporama

La création d’un modèle de diaporama personnalisé sous PowerPoint peut sembler complexe au premier abord. En réalité, la conception d’un modèle est à la portée de tous… à condition d’avoir un certain talent pour la mise en page !

La notion de "disposition"

Lorsque l’on ouvre une présentation PowerPoint, quelle soit vierge ou bien basée sur un modèle existant, l’interface affiche, par défaut, une diapositive de titre.

Cette diapositive est l’une des nombreuses dispositions possibles

Pour vous en assurer, cliquez sur l’onglet Accueil et Disposition.

Vous pouvez constater ci-contre que PowerPoint vous propose plusieurs dispostions en fonction du type de diapositive que vous souhaitez créer.

Chacune d’elles dispose d’un masque qui lui est propre et ce sont ces masques qu’il convient de modifier pour créer votre modèle de diaporama.

Pour accéder au mode masque, cliquez sur l’onglet Affichage.

Il existe 3 types de masques :

  1. Le masque des diapositives, le plus important des masques car c’est lui qui régit la présentation de nos diapositives.
  2. Le masque du document qui permet d’afficher sur une même page A4 les vignettes en miniatures de vos diapositives.
  3. Enfin, le masque des pages de notes. Ce masque est utilisé le plus souvent lorsque l’on souhaite commenter le contenu d’une diapositive.
Cliquez sur Masque des diapositives.

La notion de diapositive "maître" et de diapositives "esclaves"

Lorsque l’on active Masque des diapositives, il convient d’être vigilant car PowerPoint active d’emblée le masque correspondant à la disposition de la dia sur laquelle vous étiez positionné avant d’activer ce mode.

Vous constaterez, en remontant tout en haut de votre écran, que PowerPoint rattache toutes les dispositions à une diapositive « Maître » :

Il est important de comprendre que toutes les modifications que vous apporterez à la dia maître seront automatiquement répercutées sur les autres dias !

La dia maître s’utilise donc pour définir les éléments communs à toutes les diapositives : graphiques, polices, puces, emplacement des numéros de page, pied de page…

Il serait en effet bien trop fastidieux de devoir repositionner chacun de ces éléments manuellement pour chacune des dispositions !!!!

A l’inverse, si vous apportez une modification à l’une des dias « esclaves« , cette modification n’influera sur aucune autre dia.

Vous pouvez sans souci supprimer une dia esclave que vous n’utiliserez pas. Par exemple, PowerPoint affiche tout en bas de l’écran des dias en format portrait. Pour les supprimer, il suffit de les sélectionner et d’appuyer sur la touche Suppr ou bien de faire un clic droit sur les vignettes, Supprimer la disposition.

La diapositive Maître

C’est sur cette diapositive que vous devrez positionner votre logo et la plupart de vos éléments graphiques.

Si vous souhaitez utiliser un visuel ou une couleur en fond de dia, activez l’onglet Masque des diapositives, et cliquez sur le bouton Styles d’arrière-plan :

Par défaut, PowerPoint ne propose qu’un maigre choix d’arrière-plans mais vous pouvez cliquer sur l’option Mise en forme de l’arrière-plan… pour soit :

  • choisir une couleur à votre convenance ;
  • afficher un dégradé de couleurs ;
  • afficher une image de fond (choisir l’option  Remplissage avec image ou texture puis cliquer sur le bouton Fichier qui apparaît un peu plus bas pour récupérer une image sur votre disque du disque dur).
PowerPoint dispose la date, le numéro de diapositive et le pied de page en bas de la diapositive. Vous pouvez bien évidemment positionner chacun de ces blocs de texte à l’emplacement de votre choix et en modifier toutes les caractéristiques !
 
Lorsque vous modifiez une zone de titre sur la dia Maître (taille, emplacement, typo et attributs de caractères), les modifications se répercutent sur la quasi totalité des dias esclaves, à quelques exceptions près.

Utiliser les repères

Si vous devez déplacer ou redimensionner des zones de textes, sachez que PowerPoint propose un outil bien utile pour caler les éléments de toutes diapositives au millimètre près et ce de façon visuelel.

Pour cela, activez le menu Affichage et cochez la case Repères située au centre du ruban. Deux lignes rouges pointillées s’affichent au centre de votre écran.

Déplacer un repère

Vous pouvez déplacer un repère en cliquant en dehors de la dia sur la ligne pointillée. Maintenez le bouton de la souris enfoncé et déplacez la ligne à l’emplacement souhaité. Relâchez.

Dupliquer un repère

Vous aurez sans doute besoin d’ajouter de nouveaux repères. Pour dupliquer un repère, maintenez la touche Ctrl enfoncée et cliquez en dehors de la diapositive sur l’une des lignes pointillées. Déplacez-là à l’emplacement souhaité et relâchez.

Vous pouvez ajouter autant de repères que vous souhaitez.

Enregistrer le modèle

Une fois les différentes dias personnalisées, il vous reste à créer votre modèle.

PowerPoint propose 2 solutions.

La première consiste à transiter par le menu Fichier Enregistrer sous et opter pour une extension de modèle (pot, potx, potm).

Pour utiliser le modèle créé, il vous faudra transiter par le menu Fichier Nouveau Personnaliser.

 

Une autre solution consiste à créer un thème. Pour cela, refermez le mode Masque puis activez l’onglet Création.

Cliquez sur la petite flèche située à droite des vignettes.

Sélectionnez l’option Enregistrer le thème actif (placez-le éventuellement sur le réseau de votre entreprise afin de le rendre disponible pour tous).

Une fois l’enregistrement effectué, votre modèle apparaîtra en vignette dans l’onglet Création. Vous pourrez donc l’appliquer aisément à vos nouvelles présentations.

 

Les modèles Office

Vos fonctions vous amènent à réutiliser souvent un document déjà existant et vous êtes une adepte du Fichier – Enregistrer sous…. Malheureusement, il vous arrive parfois, dans la précipitation, d’écraser votre fichier original…
Simples à mettre en oeuvre, les modèles pallient cet inconvénient.
Le modèle est donc particulièrement adapté dans le cadre de documents à caractère répétitif : contrats, devis, lettres, réponses à des candidatures, factures, formulaire de demande de congés….

Qu'est-ce qu'un modèle ?

Un modèle n’est rien d’autre qu’un document Word, Excel ou PowerPoint sauvegardé avec une extension particulière (.dot, dotx ou dotm, .xlt, .xltx, .xltm, .pot, .potx, potm).

A ce titre, le modèle peut donc inclure des macros (format *.dotm, dot, xltm, xlt, potm, pot), des zones de formulaires, de la vidéo… bref être aussi complexe que vous le souhaitez !

Créer un modèle

Créez votre document, comme à l’accoutumée.

  • Sélectionnez FichierEnregistrer sous
  • Donnez un nom à votre document.
  • Dans Type de fichier, sélectionnez Modèle de document

Attention ! Veillez à choisir le bon type de modèle ! En effet, depuis la version 2003, Office distingue les modèles contenant des macros de ceux qui n’en contiennent pas. Si vous choisissez par mégarde le format .dotx, toutes vos macros seront effacées.

C’est pourquoi je vous recommande d’opter pour les formats 97-2003 qui ne présentent pas ce risque. Autre avantage : si vous avez pris la précaution de cocher, lors de l’enregistrement la case Enregistrer la miniature, votre document sera sauvegardé avec une vignette Aperçu. Cette option bogue encore actuellement sous les version Office > 2013.

Remarquez au passage que Word se positionne automatiquement dans Mes documents\Modèles Office personnalisés. Ce répertoire centralise l’intégralité de vos modèles qu’il s’agisse de feuilles Excel, diaporamas PowerPoint, bref tous les modèles Office. 

Cet emplacement est bien évidemment modifiable, ainsi que nous le verrons plus loin.

Utiliser un modèle

Tous les modèles sont disponibles depuis le menu Fichier, rubrique Nouveau….

Attention : tandis que l’option Fichier – Nouveau… affiche une nouvelle boîte de dialogue à onglets vous permettant de choisir parmi les modèles créés, le raccourci Ctrl N quant à lui ne vous laisse pas le choix et affiche le modèle par défaut de Word (normal.dot).

Dans la boîte de dialogue qui apparaît, repérez les catégories de modèles PROPOSES PERSONNEL*. Vos modèles sont rattachés à la catégorie PERSONNEL. Pour y accéder, cliquez sur PERSONNEL et choisissez le modèle qui vous intéresse.

Word charge une copie du modèle -et non le modèle lui-même-, à qui il attribue un nom générique du style Document1, Document2. Ainsi, lorsque vous cliquerez sur Enregistrer, le programme vous invitera à saisir un nom pour votre document, préservant ainsi l’original d’un possible écrasement.

* Ce nom peut varier en fonction des versions d’Office. 

Modifier les répertoires par défaut

Office vous permet de faire cohabiter 2 répertoires de modèles. Ce nombre peut paraître superflu mais en réalité, la plupart des entreprises disposent d’un répertoire Modèles commun à tous les collaborateurs pour, par exemple, partager des modèles de notes de frais ou de congés, les demandes d’achat…

Vous pouvez alors utiliser le second répertoire soit pour pour partager des modèles avec un département spécifique (RH, comptabilité…), soit pour des modèles spécifiques à l’utilisateur.

La gestion de ces répertoires n’est accessible, bizarrement, que depuis Word et exclusivement ce logiciel.

  • Activez le menu FichiersOptions de Word.
  • Dans le menu, choisissez Options avancées et faites défiler la partie droite de l’écran presque jusqu’en bas.
 
  • Cliquez sur Emplacement des fichiers
 
  • Pour chacun des 2 répertoires Modèles, cliquez sur Modifier (si besoin est) et parcourez l’arborescence de votre disque dur ou réseau jusqu’au(x) répertoire(s) devant accueillir vos modèles.
  • Validez.

Modifier un modèle

Vous l’avez vu précédemment : lorsque l’on double clique sur un modèle, en fait ce n’est pas l’original qui est chargé, mais une copie de ce dernier.

Modifier un modèle,  requiert donc une manipulation particulière.

Deux possibilités :

Depuis le menu Fichier

  • Ctrl O pour afficher la boîte de dialogue Ouvrir.
  • Remontez votre arborescence, localisez votre modèle et cliquez sur Ok.

Depuis le répertoire de Modèles Office personnalisés

  • Clic droit sur le modèle puis Ouvrir.

Il ne vous reste à présent plus qu’à modifier votre modèle et et à l’enregistrer. Validez.

PowerPoint

Comment réaliser un quiz/questionnaire à l’aide des macros

En juin dernier, je vous proposais d’utiliser un petit module pour réaliser un quiz/questionnaire sous PowerPoint. Je vous propose aujourd’hui, une version plus élaborée faisant appel aux macros. La différence ? Cette version permet de calculer le score obtenu et affiche une image contextualisée en fonction du score obtenu. Contrepartie de cette amélioration, un sujet bien plus complexe à maîtriser !
Quelques explications, plus bas dans la page, sous les vidéos.
Dans la partie présentation du quiz, je parle d’un bouton Fin qu’on ne retrouve pas dans la vidéo : après réflexion, j’ai préféré attacher le code correspondant (initialisation des variables) au bouton Commencer.

 

La création de ce quiz se déroule en deux temps :

  • phase 1 : élaboration du questionnaire
  • phase 2 : rédaction du code et tests correctifs;

L’élaboration du questionnaire

Les diapositives composant le questionnaire ne présentent aucune difficulté particulière : il s’agit de simples dias dans lesquelles les réponses sont constituées d’images mais vous pourriez vous contenter de zones de textes (il est important de dessiner une zone de texte indépendante par réponse possible) ou même un mixte des deux : une réponse image/une réponse texte !

Comme la structure de la diapositive de test est toujours identique, vous pouvez réaliser un masque spécifique mais cela est optionnel et ne change rien au niveau du code.

Dans la version finale, j’ai préféré dessiner une forme à l’aide des outils de dessin pour Question suivante qu’utiliser le contrôle bouton de la barre développeur car cette option est finalement plus simple à mettre en oeuvre.

La rédaction du code

Les variables

Comme précisé dans la vidéo, j’utilise toujours une combinaison de minuscules/majuscules dans le nom de mes variables ou contrôles.

Je fais référence à ces variables/contrôles dans mon code en les saisissant en minuscules. Ainsi, lorsque je valide ma saisie, je vois immédiatement ceux qui sont mal orthographiés : vba ne modifie pas la graphie, ce qui indique une faute de frappe.

Je fais parfois référence à certains contrôles en indiquant le nom du masque (ex : slidelayout19) quand le même nom de variable existe sur des masques (slidelayout en anglais) différents : ne pas préciser le masque générerait un message d’erreur.

Les propriétés utilisées sont les suivantes :

  • Application.ActivePresentation.SlideShowWindow.View.Next : permet de passer à la diapositive suivante.
  • nomdel’objet.visible : permet d’afficher une image (true) ou non (false).

Le code init() met tous les paramètres à 0 et rend toutes les images visibles.

Le code ScoreFinal est à associer au bouton figurant sur la dernière diapositive de question.

Enfin, j’ai utilisé l’instruction conditionnelle If pour tester le score final. Sa structure est la suivante :

If test then

instructions 

elseif test then

instructions

elseif test then

instructions

else

instructions

end if

 

On peut avoir autant de Elseif qu’il y a de conditions -1 puisque pour la dernière, on utilisera Else.

La version ci-jointe du diaporama est quelque peu différente : la slide de score intermédiaire affiche également la bonne réponse mais je gage que vous auriez su gérer ce point ;-).

Le nom de certains contrôles ont pu être modifiés.

OneNote

Récupérer au format texte un texte scanné au format image

On vient de vous adresser par mail un document long scanné au format image. Allez-vous devoir tout ressaisir ? Peut-être pas pour peu que vous disposiez de OneNote…

Ce logiciel permet en effet de récupérer au format texte un texte scanné au format image, ceci très simplement et en quelques minutes… Explication en vidéo.

Procédure

La procédure ci-dessus recourt à OneNote. OneNote est un utilitaire gratuit fourni avec Windows 10 et toutes les suites Office.

  • Ouvrez OneNote et copiez ou insérez votre texte scanné au format image ;
  • Faites un clic droit sur cette image et sélectionnez l’option Copier le texte de l’image ;
  • Ouvrez votre diaporama ou votre traitement de texte et faites un Ctrl V : le texte est copié à l’identique du format d’origine !
  • Il ne vous reste plus qu’à apporter quelques petites corrections certes, mais rien en comparaison d’une saisie intégrale de votre texte !

Insérer une photo dans une forme

Lasse des traditionnels formats d’images carrés et rectangulaires ? Pour rompre la monotonie, intégrez vos photos dans des formes !

L’astuce présentée ci-dessous est valable sous l’ensemble des logiciels Office, qu’il s’agisse de Word, Excel ou PowerPoint. Et cerise sur le gâteau, elle ne nécessite que quelques secondes pour être mise en oeuvre…

Procédure

  • Insérez une image dans votre document.
  • Sélectionnez l’image et activez le menu contextuel Outils ImageFormat.
  • Cliquez ensuite sur la petite flèche pointant vers le bas de l’outil Rogner.
  • Activez l’option Rogner à la forme et sélectionnez une forme.
  • Pour un cercle parfait, cliquez sur Ellipse : la forme de votre image est modifiée instantanément. Cliquez à nouveau sur les options Rogner et sélectionnez cette fois Rapport Hauteur-largeur puis Carré 1:1. Votre ellipse se transforme en un cercle parfait.
  • Déplacez éventuellement votre image à la souris pour qu’elle épouse au mieux votre forme !
PowerPoint

Réaliser rapidement un quiz très simple

Vous travaillez dans un organisme de formation ou animez des stages ? Il vous arrive sans doute alors d’émailler vos présentations de petits quiz.

Je vous présente aujourd’hui un utilitaire extrêmement basique qui répondra peut-être à vos problématiques.

Ce module fait partie des extensions disponibles depuis les dernières versions dans l’onglet Insertion – Store. Petite précision utile, ce module est gratuit…

 

 

Votre premier diaporama PowerPoint

Ce petit article vous donne les bases pour réaliser votre premier diaporama PowerPoint. Il ne traite pas des animations qui fera l’objet d’un article spécifique.

Qu’est-ce que PowerPoint ?

PowerPoint est un logiciel qui appartient à la famille des logiciels de PréAO : Présentation Assistée par Ordinateur.

Ce type de logiciel est avant tout utilisé afin de concevoir des documents destinés à être projetés sur écran. Un logiciel de PréAO associe généralement des éléments textes et images -souvent animés- et, parfois, des sons.

Un travail par « blocs »

PowerPoint fonctionne sur le principe des « blocs ».
Un bloc peut être défini comme une zone délimitée, contenant un type de données défini par le concepteur.

debuter1On distingue donc les blocs de texte, les blocs d’images, les blocs de tableaux, les blocs de graphiques… (quoique un bloc de tableau puisse être considéré comme un bloc de texte…).

Ainsi, quand on ouvre PowerPoint, la diapositive qui s’affiche par défaut (cf. illustration ci-dessous) contient deux blocs de texte : l’un pour le titre principal du diaporama, l’autre pour le sous-titre.

dispositionPowerPoint offre bien d’autres modèles de disposition : il suffit, pour les afficher de cliquer sur le bouton Nouvelle diapositive du menu Accueil ou sur le bouton Disposition situé à droite du premier.

importantIl est important de garder en tête que, quel que soit le modèle utilisé, il est toujours possible d’ajouter des blocs supplémentaires. Cela peut s’avérer particulièrement utile dans la conception d’animations complexes.

Si vous venez de supprimer par inadvertance un bloc de texte vide, cliquez à nouveau sur Disposition et le modèle que vous souhaitez pour voir réapparaître le bloc. Ceci n’affecte pas le contenu des blocs déjà remplis (Titre, par exemple).

Choisir un modèle de conception

PowerPoint utilise deux dénominations qui peuvent prêter à confusion pour les débutants : Disposition et modèles de conception.

Nous venons de le voir, la Disposition gère avant tout de la manière donc les blocs se présentent sur la diapositive.

Un modèle de conception PowerPoint par contre, traduit un univers particulier et introduit des éléments décoratifs (fond, images, puces, typos et couleurs).
PowerPoint propose un certain nombre de modèles de conception par défaut mais ces modèles ne sont pas limitatifs : vous pouvez créer le vôtre de toutes pièces ou télécharger l’un des nombreux modèles disponibles sur internet.

Modèle de conception de diapositives PowerPoint

Lorsque vous créez un diaporama PowerPoint, votre première tâche consiste à définir le modèle de conception à utiliser.

Vous pouvez au choix, choisir parmi l’une des compositions proposées au lancement du logiciel ou lors de la création d’un nouveau diaporama.

choix_modele_conception

La boîte de dialogue FichierNouveau offre de multiples options :

  • taper un mot clé (par exemple : informatique, chimie…) dans la zone de recherche pour filtrer les modèles sur un sujet précis ;
  • cliquer sur l’une des rubriques (Albums photos, Professionnel…) située en-dessous de la zone de recherche
  • accéder à vos propres modèles en cliquant sur PERSONNALISER.

Une fois votre choix effectué, validez pour revenir à l’interface PowerPoint.

Lorsque vous sélectionnez un modèle, les caractéristiques de ce dernier s’appliquent à l’ensemble des diapositives créées.

Aller plus loin : modèles gratuits Microsoft – https://store.office.live.com/Templates

Saisir du texte

Après avoir sélectionné un modèle à votre goût, activez l’une des zones comportant la mention Cliquez pour ajouter du texte.

Lorsque vous activez une telle zone, le texte pré-inscrit disparaît : vous pouvez alors saisir le texte de votre diapositive.

Ajustement automatique des polices

Le diaporama idéal comprend une synthèse des propos qui seront développés par l’orateur. Chaque diapositive doit donc contenir un nombre restreint de lignes, voire dans la mesure du possible, un mot ou une image. Pour des exemples types de diaporamas réussis qui re-donnent (enfin !) toute sa place à l’orateur, je vous invite à visionner sur YouTube les vidéos de présentation de Steve Jobs dont en voici une, à titre d’illustration :

Le corps de texte par défaut sous PowerPoint est de 32 pt.

Ajuster automatiquement la taille d'une zone de texte sous PowerPointNéanmoins, si votre pavé de texte s’avère trop dense, vous pouvez demander à PowerPoint de l’ajuster automatiquement :

  • activez la zone de texte
  • activez l’onglet contextuel Format
  • cliquez sur l’option Aligner le texte, Autres options. Cela ouvre un volet sur la partie droite de votre écran.
  • cliquez sur la 3e icône (Taille et Propriétés) puis activez l’option Réduire le texte dans la zone de débordement.
  • saisissez à présent votre texte. S’il est déjà saisi, réduisez la taille de la zone de texte au format souhaité : la taille des caractères s’ajuste automatiquement

 

 

 

 

 

Une présentation très hiérarchisée

Sous PowerPoint, les blocs de texte fonctionnent de manière très hiérarchisée, à l’image d’un plan : au fur et à mesure que l’on descend dans la hiérarchie du document, les informations sont décalées vers la droite et la taille de la typo utilisée décroit.

debuter5

Bien évidemment, même si PowerPoint vous pouvez modifier à votre convenance les attributs de caractères (taille, attributs, couleur…)

Astuce : pour modifier proportionnellement les tailles de tout un pavé de texte, sélectionnez le bloc et cliquez sur l’icône debuter7 ou augmenter.
deubter8De même, vous pouvez modifier la position, la largeur et la hauteur du pavé de texte en utilisant les points d’ancrage. Il suffit pour cela de cliquer sur le pavé de texte, de positionner son curseur sur l’un des points d’ancrage blancs et de tirer du côté désiré.
Pour agrandir ou réduire un pavé de texte de manière homothétique (proportionnelle), positionnez-vous dans un angle.

Astuce : pour déplacer de manière ultra précise un élément ou un bloc, utilisez les curseurs (flèches de direction situées sur votre clavier).

Ajouter une diapositive

nouvelle_diaUne fois votre diapositive de titre complétée et pour créer une nouvelle diapositive, cliquez sur le bouton Nouvelle diapositive de l’onglet Accueil. A noter, la petite flèche de cette icône vous permet de choisir la disposition de la nouvelle dia.

Pour vous aider, voici la signification des icônes apparaissant sur certaines dispositions de mise page (de gauche à droite, en commençant par la ligne du haut) :

icone

  • Insérer un tableau
  • Insérer un graphique*
  • Insérer un graphique SmartArt*
  • Images
  • Images en ligne
  • Insérer une vidéo

* graphique/graphique SmartArt : quelle différence ? Il n’est pas forcément facile pour un(e) débutant(e) de bien cerner les différences entre ces deux concepts. Pour vous aider, un graphique est construit à partir de données chiffrées (ex: graphique des ventes mensuelles). Un diagramme est une représentation graphique de données texte.

graph7
aida
Exemple de graphique
Exemple de graphique SmartArt

Il n’est pas évident de décrypter certains modèles de mise en page particulièrement touffus.

Chaque icône présente sur un tel modèle de diapositive est réactive : cliquez sur celle qui vous intéresse pour insérer l’élément correspondant.

Insérer une image

Insérer une image de la bibliothèque ou depuis votre disque dur ne présente aucune difficulté.

Cependant, pour en savoir plus sur la manipulation des images, veuillez vous référer à l’article Word consacré à ce sujet, le traitement des images étant majoritairement identique sous les deux logiciels.

Onglet Développeur : comment l’installer

Que vous souhaitiez utiliser les macros, rédiger un programme VBA ou bien encore utiliser les fonctions de formulaire de Word ou Excel, vous aurez besoin d’installer l’onglet Développeur, ce dernier ne figurant pas par défaut sur le ruban.

La procédure est identique quel que soit le logiciel Office utilisé. Elle est à effectuer une fois pour toutes pour chacun d’entre eux.

  • Cliquez en premier lieu sur l’onglet Fichier ;
  • Options ;
  • Cliquez sur Personnaliser le ruban ;
  • Dans la colonne de droite, repérez Développeur et activez la case.
  • Validez.

afficher l'onglet developpeur

L’onglet Développeur figure dorénavant dans le ruban.

Word

Utiliser des majuscules accentuées

Contribution de Liliane Maranon, région Bordelaise

L’utilisation des majuscules accentuées constitue une hérésie pour les puristes. Mais c’est oublier qu’aux temps anciens de la typographie, les majuscules accentuées n’existaient tout simplement pas ! Il est désormais recommander de les activer pour faciliter la lecture des titres.

Activer les majuscules accentuées

  • Activez l’onglet FichierOptions ;
  • Sélectionnez Vérification et cochez la case Majuscules accentuées en français.
  • Validez.

majuscules_accentuees

Conversion minuscules / majuscules / initiales majuscules

majusculePour convertir une phrase en majuscules ou en minuscules ou bien encore en initiales majuscules, sélectionnez-la et appuyez simultanément sur les touches Maj F3 une à 3 fois, selon le format de départ de votre texte d’origine ou activez l’onglet Accueil, Aa et choisissez l’option souhaitée.

Utiliser les raccourcis clavier

Lettres Combinaisons de touches
ÀÈÙ Alt Ctrl 7 puis Maj + la lettre souhaitée
ÂÊÎÔÛ Ctrl ^ puis Maj + la lettre souhaitée
ÄËÏÖÜ Ctrl ¨ puis Maj + la lettre souhaitée
Ç Ctrl , puis Maj c

symbolePour mémoire, il est possible de visualiser les raccourcis clavier associés à une lettre dans la boîte de dialogue Symbole de l’onglet Insertion.

table_caracteres

Vous pouvez même attribuer vos propres raccourcis à une lettre si celui proposé par défaut ne vous convient pas : il vous suffit de cliquer sur le bouton Touche de raccourci et de taper votre propre combinaison de touches dans la boîte de dialogue suivante.