Domaines
RH
Juridique
Compta
Administratif/Moyens Généraux
Communication
Bureautique
Conseils aux débutants
Word
Excel
PowerPoint
Outlook
Access
Publisher
Windows/système
PhotoImpact
Conception web : les bases
Applications pas à pas
Tests logiciels
Macros VBA
Leçons
Macros Word
Macros Excel
Astuces
Orthographe
Rédaction
Organisation
Produits/services malins
Outils
Ouvrages
Modèles
Macros
Liens
Anglais
Grammaire avec AnglaisFacile
Leçon gratuite avec AnglaisFacile
Carrière
Gestion de carrière
Fiches métier
Témoignages / vécu
 
Evénements métier
Echos de presse, comptes-rendus

Echanger

Forums

© Nadège Guilbert
Le contenu de ce site
est régulièrement déposé auprès de la SGDL
Reproduction interdite
sans le consentement
écrit de l'auteur

Imprimer la page

Emploi > Carrière

14-Oct-2006

 

La VAE : objectifs et public visé
Les démarches, le déroulement et le financement
La VAE Ministère de l'Education Nationale
La VAE Advancia (école de la CCIP)



La VAE

 

La VAE Advancia, école de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris

Etant moi-même peu diplômée (bac G1), La VAE est un sujet qui me tient tout particulièrement à coeur. Aussi je saisis toutes les opportunités qui me sont proposées pour en discuter.

C'est ainsi que j'ai rencontré Suzanne Rey, directrice du CPSS Assistant(e) de direction CPSS et Sylvie Ancelot, en charge de la VAE "Assistante de direction/CPSS ". Je profite de l'occasion pour remercier Josette Dubost, à l'origine de ces précieux contacts et Suzanne et Sylvie pour leur accueil chaleureux et le temps qu'elles m'ont accordé, sans compter !

Je dois d'emblée vous le confesser : entre la CCIP et moi, c'est une longue, longue histoire d'amour.
Je suis en effet issue d'une de leurs anciennes écoles spécialisée dans le secrétariat : l'ECJF (Ecole Commerciale de Jeunes Filles).
Inutile de chercher plus avant : cet établissement n'existe plus aujourd'hui et a fusionné, il y a plusieurs années, avec sa grande et prestigieuse soeur, le CPSS Trudaine... qui vient, à son tour, d'être rabaptisé, à l'issue d'une nouvelle fusion, Advancia (vous suivez toujours ?).

Je garde de mon cursus scolaire un souvenir extraordinaire :

  • des cours de qualité, tout autant basés sur le professionnel que sur le savoir-être ;
  • des techniques de pointe (à l'époque, le parc de machines à écrire était exclusivement composé de marchines électriques quand tous les autres établissements ne mettaient à la disposition de leurs élèves que des machines mécaniques) ;
  • des méthodes pédagogiques inédites : en langues étrangères, répartition des élèves par niveau et non plus par classe. Pour l'anecdote, le groupe le plus fort avait même le droit à des sorties cinéma (en vo, bien entendu) et je me souviens encore avec nostalgie d'une mémorable partie crêpes un lundi matin...

Tout cela concourrait à créer un milieu propice à la formation. Pour autant, je dénie le terme d'école "élitiste" que j'ai parfois entendu évoquer au sujet de cet établissement : il existe, dans notre pays, de nombreux établissements privés à l'instar de celui-ci et le CPSS n'est pas plus éliste qu'un autre. Simplement, les formations dispensées par les écoles de la Chambre de Commerce et d'Industrie sont construites avec et pour les entreprises, de manière à coller au plus près à leurs besoins. Passer un diplôme de la CCIP c'est donc obtenir la garantie d'un diplôme reconnu.

En juin de cette année, j'ai donc tour à tour rencontré Suzanne et Sylvie.
Au-delà de l'aspect 'professionnel' de ces entretiens, j'ai été particulièrement frappée (et ravie !) de constater à quel point chacune d'entre elles connaissait parfaitement bien les spécificités et difficultés de notre métier et avait aussi à coeur de le défendre et de le valoriser.

J'ai été impressionnée par la chaleur que mettait Sylvie à évoquer la VAE et ses candidates. J'ai senti, tout au long de notre entretien de 2h, à quel point Sylvie faisait siens les parcours de combattant accomplis par ses élèves, et une volonté forte de les accompagner vers la réussite.

Les spécificités du CPSS

Le CPSS propose à ce jour son titre par la VAE le titre d'Assistante) de direction CPSS, titre qui comporte plusieurs blocs de compétences thématiques, dont :

  • l'environnement de l'entreprise,
  • les outils et les techniques de communication,
  • les techniques quantitatives de gestion et des spécialisations (il n'y a pas d'options de spécialisations en VAE).

Pour valider ses acquis, la candidate doit écrire et analyser, pour chaque poste occupé, les tâches accomplies et les compétences mises en oeuvre.

Outre le dossier de VAE (base du portefeuille), elle dispose du référentiel de validation de compétences qui lui permet d'apporter les preuves nécessaires.

Pour s'inscrire, la candidate doit remplir un dossier d'incription (frais : 85 €) puis est reçue pour un entretien individuel par Sylvie Ancelot durant près de 2h.

Lors de cet entretien, Sylvie lui remet un guide du candidat.
A l'image de la VAE de l'Education Nationale, ce guide se décompose en deux parties : le dossier général d'inscription et "LE" dossier de validation, présenté sous forme de tableau.

Pour valider ses acquis, la candidate doit décrire, pour chaque poste occupé, les tâches accomplies et valider plusieurs compétences, réparties en 5 grands domaines. Au total, on dénombre pas moins de 90 compétences.

Il est à souligner que, tout au long de la composition de son dossier, la candidate bénéficie d'un réel accompagnement.

Les similitudes entre la VAE de l'Education Nationale et le CPSS s'arrêtent là, car il n'existe au CPSS aucune soutenance devant un jury. La raison en est simple : il s'agit ici de conserver une équité entre les élèves issues de la formation intiale et les candidates à la VAE.
Les élèves présentant ce même diplôme à l'issue d'une scolarité normale ne sont en effet pas soumis à un passage devant un jury. Il a donc semblé important de conserver une égalité de traitement pour les candidats de VAE. A diplôme équivalent, traitement équivalent. Un choix qui, s'il apparaît comme "normal" mérite d'être souligné car ce n'est pas, et loin s'en faut, celui fait par le Ministère de l'Education Nationale...

Un jury composé de 12 personnes (3 institutionnels, 3 enseignants, 3 anciennes candidates, 3 représentants issus du monde des entreprises) se réunit deux fois l'an pour statuer sur chacun des dossiers présentés. Ces derniers sont défendus par un rapporteur, après réunion d'une commission d'instruction regroupant tous les accompagnateurs.

A ce jour, toutes les candidates qui ont effectué la démarche ont obtenu une validation complète de leur diplôme, la moitié d'entre elles après une formation préconisée par le jury

Le CPSS organise 2 sessions de VAE par an. La prochaine aura lieu en novembre prochain.
Il est donc encore temps de s'inscrire et je vous y encourage chaudement... mais faites vite ! Si vous ne pouvez le faire, le jury de validation suivant se réunira en mars 2005.

Les coûts

Les coûts varient en fonction du type de financement :

- financement par l'employeur ou un Fongecif 850 €
- financement par le salarié 420 €

Si vous habitez en région parisienne et souhaitez passer une VAE reconnue, n'hésitez pas et inscrivez-vous dès à présent. De province, vous pouvez aussi vous mettre en contact avec S. Ancelot. Des modalités pourront être trouvées. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site du CPSS

Haut