Domaines
RH
Juridique
Compta
Administratif/Moyens Généraux
Communication
Bureautique
Conseils aux débutants
Word
Excel
PowerPoint
Outlook
Access
Publisher
Windows/système
PhotoImpact
Conception web : les bases
Applications pas à pas
Tests logiciels
Macros VBA
Leçons
Macros Word
Macros Excel
Astuces
Orthographe
Rédaction
Organisation
Produits/services malins
Outils
Ouvrages
Modèles
Macros
Liens
Anglais
Grammaire avec AnglaisFacile
Leçon gratuite avec AnglaisFacile
Carrière
Gestion de carrière
Fiches métier
Témoignages / vécu
 
Evénements métier
Echos de presse, comptes-rendus

Echanger

Forums

© Nadège Guilbert
Le contenu de ce site
est régulièrement déposé auprès de la SGDL
Reproduction interdite
sans le consentement
écrit de l'auteur



Imprimer la page

Astuces > Rédiger

24-Jul-2010

 

Bien choisir sa formule de politesse

Contribution de Christine Leborgne

Les formules de politesse sont nombreuses, trop nombreuses. Choisir la formule la plus appropriée relève d'un véritable parcours du combattant.

Voici quelques consignes et exemples pour vous permettre de mieux vous y retrouver :

Principes de base

Il existe quelques règles simples à retenir -et respecter !

  • simplicité, sobriété sont aujourd'hui les maîtres-mots en matière de formules de politesse. Exit donc les formules ampoulées du style "très haute considération", à réserver exclusivement à des personnalités institutionnelles ou politiques ;
  • une femme n'envoie pas ses sentiments à un homme (mais où est donc passée la fameuse égalité des sexes qu'on nous prône depuis notre naissance ???) ;
  • il est préférable d'éviter les "salutations distinguées". L'adjectif "distinguées" induit que l'on se place hiérarchiquement au-dessus de l'interlocuteur auquel on s'adresse. Il est donc totalement à proscrire lorsque vous vous adressez à un client (on peut, par contre, se distinguer par rapport à un fournisseur qui occupe une position "subalterne", mais on se doit de respecter un client) ;
  • on écrit "l'expression de nos sentiments" ou "Je vous prie de croire à l'assurance de notre considération (ou de nos salutations)..." ;
  • on peut faire varier les formules à l'aide des formules verbales "nous vous prions de croire", "veuillez croire", "veuillez agréer", ou "recevez". Attention ! "Veuillez croire" et "Veuillez agréer" sont des formules plus directives que "Recevez" ou "Nous vous prions".

D'une manière générale, les formules varient suivant le degré d’intimité qui vous lie à la personne à laquelle vous vous adressez :

pour de simples relations :

Si vous connaissez votre interlocuteur :

  • Cordialement ;
  • Avec mon meilleur souvenir ;
  • Très codialement ;
  • Avec toutes mes pensées affectueuses ;
  • Affectueusement ;
  • Recevez, cher Monsieur, l’assurance de mon amical souvenir ;
  • Recevez, cher Monsieur, l'assurance de mes sentiments les plus amicaux (on bien encore "toute mon amitié ").

Si vous ne connaissez pas votre interlocuteur :

  • A un homme : Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations les meilleures ou l'expressio de ma considération la meilelure.
  • A une femme : Recevez, chère Madame, l'assurance de mes sentiments les meilleurs.
  • A une femme plus âgée : Recevez, chère Madame, l'assurance de mes sentiments les plus respectueux.

Pour remercier d'un service rendu : "Veuillez croire, Monsieur, à l'assurance de ma profonde gratitude".

 

  • Pour en savoir plus: « Encyclopédie pratique de la correspondance », par Ghislaine Andréani, éditions Hachette.
  • Un lien utile communiqué par Liliane (région Bordelaise) : Lorsqu'il faut écrire à une personnalité politique, à un pdg, à n professeur... se rendre sur le site www.bottin-mondain.fr , rubrique "savoir-vivre", puis "correspondance protocolaire" ou "usuelle".

Haut