Domaines
RH
Juridique
Compta
Administratif/Moyens Généraux
Communication
Bureautique
Conseils aux débutants
Word
Excel
PowerPoint
Outlook
Access
Publisher
Windows/système
PhotoImpact
Conception web : les bases
Applications pas à pas
Tests logiciels
Macros VBA
Leçons
Macros Word
Macros Excel
Astuces
Orthographe
Rédaction
Organisation
Produits/services malins
Outils
Ouvrages
Modèles
Macros
Liens
Anglais
Grammaire avec AnglaisFacile
Leçon gratuite avec AnglaisFacile
Carrière
Gestion de carrière
Fiches métier
Témoignages / vécu
 
Evénements métier
Echos de presse, comptes-rendus

Echanger

Forums

© Nadège Guilbert
Le contenu de ce site
est régulièrement déposé auprès de la SGDL
Reproduction interdite
sans le consentement
écrit de l'auteur



Imprimer la page Domaines > Ressources humaines
24-Jul-2010

Les absences non justifiées

 

En cas de doute sur le bien-fondé d'un arrêt maladie, l'employeur peut diligenter un médecin spécialisé au domicile de son salarié. Les frais afférents seront à la charge de l'employeur et il convient de se renseigner, les prix pouvant varier du simple au double.

  • Si le médecin juge l'arrêt de travail non fondé, le salarié est tenu de reprendre son travail. S'il persiste dans son arrêt maladie, les journées d'absences, à compter de la date de passage du médecin, peuvent être défalquées de son bulletin de salaire.

  • Il en va de même en cas d'absence du salarié de son domicile, en dehors des plages horaires fixées par la sécurité sociale ou en cas de refus du salarié de se laisser examiner par le médecin diligenté par son entreprise.

Néanmoins, la prudence s'impose et avant de procéder à une retenue éventuelle de salaire, ou à d'autres sanctions, il est préférable d'informer votre salarié de votre action afin de lui permettre de s'expliquer. L'absence du salarié de son domicile peut en effet peut-être s'expliquer par le passage d'examens de santé préconisés par le médecin. Mieux vaut donc chercher à dialoguer avant de sanctionner.

Les absences répétées peuvent donner lieu à un licenciement pour cause réelle et sérieuse, à condition toutefois de perturber l'organisation et la bonne marche de l'entreprise.