Domaines
RH
Juridique
Compta
Administratif/Moyens Généraux
Communication
Bureautique
Conseils aux débutants
Word
Excel
PowerPoint
Outlook
Access
Publisher
Windows/système
PhotoImpact
Conception web : les bases
Applications pas à pas
Tests logiciels
Macros VBA
Leçons
Macros Word
Macros Excel
Astuces
Orthographe
Rédaction
Organisation
Produits/services malins
Outils
Ouvrages
Modèles
Macros
Liens
Anglais
Grammaire avec AnglaisFacile
Leçon gratuite avec AnglaisFacile
Carrière
Gestion de carrière
Fiches métier
Témoignages / vécu
 
Evénements métier
Echos de presse, comptes-rendus

Echanger

Forums

© Nadège Guilbert
Le contenu de ce site
est régulièrement déposé auprès de la SGDL
Reproduction interdite
sans le consentement
écrit de l'auteur



Imprimer la page Domaines > Ressources humaines
24-jul-10

 

Réussir un entretien d'embauche

 

OfficeTeam Intérim, filiale française de Robert Half International Inc. a recensé quelques astuces et conseils :

Incontournable dans le processus de recrutement, l'entretien d'embauche est bien souvent perçu comme une épreuve difficile et bon nombre de candidats s'interrogent quant à la manière de l'aborder. Pour les accompagner dans cette étape, OfficeTeam Intérim, spécialiste du recrutement temporaire d'assistantes et de secrétaires, livre un « plan d'action » en 3 temps pour mettre toutes les chances de son côté.

Avant l'entretien d'embauche : s'informer et anticiper

  • Il est indispensable de connaître certaines informations sur l'entreprise que l'on souhaite intégrer. Ainsi, la première démarche consiste à s'informer sur son activité, sa taille, son marché, ses performances et ses résultats. Pour se faire, différents outils peuvent être utilisés : le site internet, la plaquette commerciale, les annuaires et registres professionnels, la presse (publicité, articles).
  • Afin de se préparer aux différentes questions posées lors d'un l'entretien, il est préférable de formaliser une présentation orale de son CV. Celle-ci permettra d'avoir en mémoire les points forts à mettre en avant et de répondre avec plus de spontanéité.
  • Préparez par ailleurs 2 ou 3 questions que vous poserez à votre interlocuteur. Celles-ci témoigneront non seulement de votre intérêt pour le poste mais vous permettront également d'obtenir de plus amples informations. En effet, les offres d'emploi sont bien souvent sommaires et fournissent très peu d'éléments.
  • Le jour J, soyez ponctuel(le) -si besoin, procédez au préalable à un repérage de l'itinéraire à emprunter. Adoptez une tenue vestimentaire en adéquation avec le poste et la culture de l'entreprise mais restez naturel(le).
  • Enfin, pour bien aborder ce rendez-vous, il est indispensable de se défaire de toute idée préconçue. Durant cette rencontre, recruteur et candidat tentent de faire connaissance et d'aller au-delà du CV. S'il s'agit d'une étape fondamentale dans le processus de recrutement, elle doit cependant se dérouler le plus naturellement possible.

Durant l'entretien d'embauche : décoder les questions

  • "Dites-m'en un peu plus à votre sujet" Cette question, très vaste, ouvre bien souvent l'entretien. Or, il est difficile d'y répondre. La meilleure approche consiste à mettre en avant les points démontrant que vous êtes le candidat le plus qualifié pour le poste (expertise acquise, fonctions occupées préalablement, .). Par ailleurs, exprimez vos motivations ainsi que l'intérêt que vous portez au poste à pourvoir ainsi qu'à l'entreprise.
  • "Parlez-moi de votre dernier emploi" La majorité des recruteurs recherchent un lien direct entre les responsabilités que le/la candidat(e) assumait lors de son dernier emploi et le poste qu'il vise aujourd'hui. Cette question permet au postulant de mettre en exergue ses aptitudes et d'aborder certains aspects plus spécifiques (place de sa fonction dans la société, contributions et valeur ajoutée apportées à son (ses) précédent(s) employeurs...). Inutile donc de s'en tenir à des généralités, expliquez les implications de votre précédent emploi, ses difficultés, les enrichissements retirés.
  • "Quels sont vos points faibles ?" Cette question peut être déstabilisante. Bien qu'elle ne soit pas systématique, il est préférable de s'y préparer. En effet, s'il est difficile de reconnaître ses défauts face à ceux que l'on connaît bien, que dire lorsqu'il s'agit d'un entretien d'embauche ? Inutile de faire son autocritique. Le recruteur souhaite seulement évaluer le capacité du candidat à trouver des solutions et à faire face aux situations auxquelles il est confronté. La franchise est donc de rigueur. Ainsi, si la planification n'est pas votre point fort, exposez la méthode d'organisation que vous avez adoptée afin d'y remédier.
  • "Quel est le plus gros problème auquel vous ayez été confronté dans votre dernier emploi et comment l'avez-vous résolu ?" Pour le recruteur, il s'agit de savoir ce que le candidat considère comme un défi et comment il procède pour gérer les situations difficiles. Anticipez ce type de questions et préparez à l'avance deux ou trois exemples significatifs pour le poste ciblé.
  • "Pourquoi devrais-je vous engager ?" Inutile d'alléguer que vous êtes le/la meilleur(e) candidat(e). Peaufinez une réponse, évoquez les qualités spécifiques qui font que vous êtes le meilleur postulant et expliquez dans quelle mesure vous apporterez une contribution significative à l'entreprise. Enfin, étayez par quelques exemples concrets.
  • "Quelles sont vos prétentions salariales ?" Il est préférable d'entamer les discussions sur la rémunération une fois les responsabilités bien déterminées. Toutefois, cette question peut intervenir assez tôt dans le processus. C'est pourquoi, déterminez au préalable votre valeur sur le marché de l'emploi et donc, la rémunération à laquelle vous pouvez prétendre (consultez les études de rémunérations publiés par des spécialistes tels OfficeTeam ou encore les associations professionnelles).

A l'issue de l'entretien d'embauche : débriefer et faire un suivi

  • Pensez à remercier le recruteur. Demandez également sous quel délai la décision sera prise et si possible, convenez d'une date pour le recontacter.
  • Dans l'hypothèse d'une seconde rencontre, notamment avec d'autres interlocuteurs, faites une synthèse de l'entretien, des informations collectées et des points soulevés.
  • Enfin, lorsque le délai d'attente indiqué par le recruteur est écoulé, et s'il a accepté que vous le recontactiez, procédez à une «relance» téléphonique.

A propos d'OfficeTeam :

Fondée en 1991 aux Etats-Unis et implantée en France en 1999, OfficeTeam Intérim est une division de RHI Intérim, filiale du groupe américain Robert Half International Inc. OfficeTeam est spécialisée dans la délégation en intérim d'assistantes et de secrétaires et intervient pour les profils allant de Secrétaire Polyvalente à l'Assistant(e) Commercial(e) ou Ressources Humaines en passant par les postes d'Assistant(e) de Direction.

Implantée en France à Paris, La Défense et Versailles, OfficeTeam compte aujourd'hui plus de 300 bureaux dans le monde (Australie, Canada, Europe, Nouvelle-Zélande, Etats-Unis).

Haut