Domaines
RH
Juridique
Compta
Administratif/Moyens Généraux
Communication
Bureautique
Conseils aux débutants
Word
Excel
PowerPoint
Outlook
Access
Publisher
Windows/système
PhotoImpact
Conception web : les bases
Applications pas à pas
Tests logiciels
Macros VBA
Leçons
Macros Word
Macros Excel
Astuces
Orthographe
Rédaction
Organisation
Produits/services malins
Outils
Ouvrages
Modèles
Macros
Liens
Anglais
Grammaire avec AnglaisFacile
Leçon gratuite avec AnglaisFacile
Carrière
Gestion de carrière
Fiches métier
Témoignages / vécu
 
Evénements métier
Echos de presse, comptes-rendus

Echanger

Forums

© Nadège Guilbert
Le contenu de ce site
est régulièrement déposé auprès de la SGDL
Reproduction interdite
sans le consentement
écrit de l'auteur



Imprimer la page Domaines > Ressources humaines
24-Jul-2010

 

La médecine du travail

Il est fait obligation aux entreprises de soumettre l'ensemble de leur personnel à une visite médicale annuelle. S'il ne peut se soustraire à cette obligation sous peine d'une amende, l'employeur est libre de choisir son centre de médecine du travail. Il faut savoir, en effet, que chaque centre applique un tarif qui lui est propre.

D'autres visites médicales revêtent également un caractère obligatoire :

  • la visite d'embauche d'un nouveau salarié qui doit intervenir avant la fin de son préavis,

  • reprise de travail d'un salarié après un arrêt maladie d'au moins 21 jours

  • reprise de travail après un congé maternité

  • reprise de travail suite à un accident du travail.

Toutes les visites mentionnées ci-dessous doivent avoir lieu dans les 8 jours suivant la reprise effective du travail.

Le médecin du travail est habilité à émettre des recommandations à l'employeur, notamment en matière d'hygiène, de sécurité (rallonges électriques traînant sur le sol, contenu de la trousse de premier secours...), de conditions de travail (ambiance lumineuse, ergonomie des sièges...). L'employeur doit donc faciliter au médecin du travail l'accès à ses locaux et tenir compte de ses recommandations.

Le médecin peut également prescrire, lors de la visite médicale annuelle ou d'embauche, des examens complémentaires à un salarié. Ces examens -qu'ils se déroulent ou non au centre de médecine du travail- sont à la charge de l'employeur, dans la mesure toutefois où ils permettent de déterminer l'aptitude ou non du salarié à son poste de travail ou d'identifier une maladie professionnelle éventuelle. Les frais de déplacement afférents sont également à la charge de l'employeur, et le temps consacré à ces examens pris sur le temps de travail du salarié, sans défalcation aucune de salaire.

 

Haut