Présenter une lettre

Savoir présenter une lettre constitue le B-A BA pour une assistante. Mais les années aidant, qui se souvient des fameuses normes Afnor NZ-11-001 étudiées au lycée ? Certes, elles n’ont valeur que de recommandation : aucun « gendarme » ne viendra jamais sanctionner une entreprise pour non respect de cette norme !

Fort heureusement d’ailleurs car il ne faut pas oublier qu’un courrier véhicule une image d’entreprise et qu’à codifier outre mesure une mise en page, on en viendrait à une uniformisation sans saveur !

Il importe néanmoins, de rester assez proche des recommandations de l’AFNOR, ceci afin de ne pas totalement déstabiliser vos lecteurs. Petite piqûre de rappel…

Lire la suite…

Orthographe : comment éviter quelques fautes communes

Les règles qui régissent notre orthographe et notre grammaire sont complexes.Voici quelques « trucs » glanés au cours de mon expérience et qui vous permettront d’éviter quelques fautes parmi les plus communes. L’impératif La deuxième personne du singulier de l’impératif n’accepte que deux terminaisons : e ou s, mais jamais les deux. On écrira donc : donne-moi – tais-toi L’accent circonflexe La plupart du temps, l’accent circonflexe signale un « s » disparu au fil des siècles. Pour savoir si un mot comporte donc un accent, il convient de rechercher un mot ayant la même racine. ex : arrêt – arrestation fenêtre – défenestrer hôpital – hospitalisation hôtel – hostellerie (vieux français) château – castel (vieux français)… Après que Contrairement à une idée très répandue, on ne met jamais de subjonctif derrière « après que ». En effet, le subjonctif induit un doute, une hypothèse. « Après que » indique que l’événement est passé. Le résultat est donc connu…

Lire la suite…

  • Top-Assistante est une marque déposée à l'INPI. Aucune reproduction sans le consentement écrit de l'auteur